AstroNono
Accueil

Mesures d'étoiles doubles avec une caméra CCD

   

STF2202

Sommaire

Le site d’observation      Matériel et logiciels utilisés       La collimation
Les focales du télescope utilisées pour les étoiles doubles      La mise au point ou focalisation
  
Les listes d’étoiles
      La localisation et le pointage sur le ciel      L’acquisition des images
   
Les couples pour l'étalonnage      Dépouillement des images et résultats
  
Quelques éléments statistiques      Les documents, sites Internet, Bibliographie
 

Depuis une dizaine d’années, l’apparition des capteurs CCD, associée à la micro-informatique, a révolutionné le monde des observateurs amateurs d’astronomie. En effet sans changer leur matériel optique, les amateurs ont accès aujourd’hui aux faibles magnitudes avec des temps de pose très courts. Avec la même caméra CCD, ils peuvent toujours réaliser des images du ciel profond et des planètes en haute résolution, mais ce matériel leur offre également la possibilité de découvrir et de suivre des astéroïdes, de découvrir et d’établir des courbes de lumière de supernovae, d’obtenir des spectres lumineux (en association avec un spectroscope). Pour notre part nous utilisons une caméra CCD pour l’imagerie du ciel profond et pour l’observation et les mesures des étoiles doubles.

L’utilisation d’une caméra CCD n’élimine pas les problèmes à résoudre que rencontrent tous les observateurs n’ayant pas d’observatoire personnel ; la mise en station de la monture, la collimation et la mise au point, le pointage des objets faibles, les perturbations dues à la turbulence. Dans les chapitres suivants nous allons développer les solutions que nous avons apportées à ces différents problèmes pour notre cas particulier, avant d’aborder plus précisément les mesures de séparation r et d’angle Q des étoiles doubles. Nous n’aborderons pas la technique de l’imagerie CCD ; ce sujet est largement développé dans les ouvrages de Christian Buil (Astronomie CCD) et d’Alain Klotz et Patrick Martinez (Le guide pratique de l’Astronomie CCD). Nos observations portent sur les mesures à un instant donné des valeurs r et Q. Ces valeurs, regroupées avec des résultats antérieurs, permettent de déterminer et d’affiner les orbites des couples d‘étoiles et, éventuellement, de remonter à la masse de ces systèmes. Nos observations concernent également l’identification précise des systèmes par leurs coordonnées équatoriales, afin de compléter le catalogue CCDM (J.Dommanger et O.Nys, 1994, Catalogue des Composantes d’Etoiles Doubles et Multiples).

Depuis septembre 1995, nous effectuons des mesures astrométriques d’étoiles doubles visuelles avec une caméra CCD. Nous avons d’abord réalisé ces mesures avec le matériel du Club d’astronomie d’Ajaccio. Ce matériel se compose d’un télescope Celestron C14 et d’une caméra CCD HiSIS22. Pour nos premières mesures nous avons été accompagnés et précieusement conseillés par Maurice Salaman et Guy Morlet de la Commission des Etoiles Doubles de la SAF, qui sont venus en Corse en septembre 1995 et octobre 1996. Avec une lentille de Barlow (Meade 140) la focale résultante était de 12,50 m (F/D=36) ; la séparation minimale obtenue a été 1,5’’ (seconde de degré). Il nous est rapidement apparu qu’en raison de la turbulence relativement importante sur ce site d’observation (altitude peu élevée, proximité de la mer, mouvements d’air liés aux échanges thermiques terre-mer) nous aurions peu de chance d’obtenir des séparations inférieures. C’est, en partie pour ces raisons, qu’en 1998, nous avons décidé d’acquérir notre propre matériel et de rechercher un site d’observation plus favorable.