AstroNono

Le site d’observation

Les critères de choix dans la recherche de notre site d’observation étaient à la fois d’ordre pratique et d’ordre astronomique. D’ordre pratique, c’est-à-dire que le site devait être le moins éloigné possible de notre lieu d’habitation afin de réduire le temps des trajets, et si possible avoir un accès en voiture pour amener facilement tout le matériel pour chaque nuit d’observation. D’ordre astronomique, c’est-à-dire que le site devait être le plus préservé possible de la pollution lumineuse, même si dans ce domaine la Corse est relativement préservée ; le site devait être situé en altitude (au minimum à 500 m) pour être au-dessus de la couche de brume maritime, et pour avoir une température de l’air relativement basse l’été ; et enfin le site devait être le plus possible exempt des perturbations dues aux échanges thermiques terre-mer, et à la brise côtière que l’on rencontre dans toutes les îles. Ces critères se sont avérés difficiles à concilier. Nous avons prospecté différents sites possibles en observant visuellement à l’aide d’un télescope 115/900.

     

                      

                                                                        Vers le Nord                                                           Vers le Sud

Notre choix s’est porté sur un site situé à une vingtaine de kilomètres de notre maison, à 810 mètres d’altitude à l’intérieur de l’île, protégé des lumières des villages environnants et de la ville d’Ajaccio, ouvert sur tous les horizons et protégé du vent d’ouest dominant. La température que nous mesurons pendant les nuits d’été est de 10 à 12°C, l’hiver nous avons relevé des températures de -8°C. Le temps mis pour faire le trajet entre la maison et le site et ensuite pour installer tout le matériel d’observation pour la nuit est d’environ 50 minutes. Ce qui pour nous est satisfaisant et répond à notre souhait d’optimiser notre temps d’observation. Une fois le matériel installé et prêt, on notera que nous prenons le temps de faire une pause dîner, ce laps de temps permettant également la mise en température du télescope.